Les ateliers de transvasement

Par manque de place, ce genre d’atelier permanent est placé à l’extérieur de la salle de jeu, toujours à hauteur de l’enfant et facilement accessible pour qu’il puisse s’adonner à cet exercice quand bon lui semble.

Verser, renverser, remplir, vider, recommencer, transvaser… Avec des billes, des cailloux, des bouchons, des coquillettes, des lentilles, de la semoule… Mettre dans la boîte, dans le bac, dans la bouteille puis les retirer… 

L'enfant utilise d'abord sa main, puis des contenants et enfin des outils nécessitant de plus en plus de précision : louche, cuillère à soupe, petite cuillère…).

Je n’oublie pas de varier les formes (bassines, petits bols, seau de plage, verres à mesurer, bouteilles en plastique) ; Ou les styles : récipients à trous qui, selon leur taille, laisseront ou non passer les éléments à transvaser (passoire, entonnoir). Les jeux de transvasement utilisent beaucoup à la batterie de cuisine ! Enfin des couleurs, des textures, des formes et des tailles différentes permettent d'offrir d'autres vecteurs d'explorations sensorielles. L'enfant peut regarder par transparence, déformer un contenant, observer les différentes textures avec ses doigts, mais aussi avec sa bouche.

C’est d’ailleurs dans un souci de sécurité, surtout lorsque j’utilise de petits éléments, que je délimite une zone inaccessible aux bébés et un temps de jeu de transvasement. Je veille aussi à bien "nettoyer" la zone quand le jeu est terminé.

Pour les plus jeunes, quelques gros bouchons (4 ou 5) et deux bassines suffisent, des éléments pouvant rester à disposition en jeu libre. Actuellement, ce sont les plus grands qui investissent cet espace pour se l'approprier ce qui leur permet de développer leur motricité fine et globale, leur coordination des gestes et leur rapport du corps à l'espace.

Pour des raisons de praticité et d’hygiène, certains ateliers de transvasement comme le sable ou l’eau, sont disposés dans la véranda à laquelle les enfants ont également accès.

Pour l’atelier « aquatique », j’installe une bassine remplie d’eau et divers contenants et ustensiles, tels qu’un gobelet en plastique, un flacon en verre, une pipette et une seringue en plastique…

Les enfants adorent ces jeux de transvasement liés à l’eau. Ils sont non seulement pour eux une source de plaisir inépuisable, mais aussi une mine d’apprentissages.

Pour tous les jeux de transvasement en général, au départ, il y a la sensorialité et le plaisir de toucher et de découvrir diverses textures aux propriétés physiques différentes (balles, eau, sable, haricots secs etc.). Puis entrent en jeu la motricité fine (coordination, précision, utilisation d’un outil), mais aussi l’autonomie (on fait soi-même, on apprend à se servir et enfin la concentration comme tout ce qui demande effort et habileté. Ces jeux permettent aussi le développement de pensée logique (résolution d’un problème, relation de cause à effet, découverte des dimensions). C’est même une activité qui aide à renforcer l'estime de soi. Sans oublier la découverte et l’expérimentation des notions de dedans/dehors, petits et grands, contenant et contenu.

C’est également dans la véranda, pour les mêmes raisons et surtout parce qu’elle est très lumineuse, qu’ont lieu les activités de jardinage hivernales durant lesquelles nous plantons des graines de fleurs ou de blé dans des petits pots ou des jardinières. Au fil des semaines, les enfants sont curieux et émerveillés de voir pousser leurs plantations. Leur rapport à la nature doit pouvoir être stimulé même s’ils n’ont pas la possibilité de sortir en cas de conditions météo extrêmes.