Mes méthodes personnelles de travail

L'organisation de la sieste

   
L'organisation de la sieste

Une sieste est souvent nécessaire pour compléter la nuit de l'enfant.

Pour lui garantir le meilleur repos qui soit, il faut connaître certains aspects importants de son sommeil.

 Le sommeil dans la journée

Les besoins de sommeil d’un enfant évoluent avec son âge. Concrètement, la durée du sommeil diminue au fur et à mesure que l’enfant grandit.

  • Jusqu'à 6 mois, l'enfant a besoin de trois siestes : une en fin de matinée et deux dans l'après-midi.
  • De 9 à 12 mois, la sieste de fin d'après-midi est inutile.
  • De 15 à 18 mois, il ne fait souvent plus qu'une sieste, en début d'après-midi.
  • A partir de 2 ans, il existe une relation inverse entre temps de sommeil de jour et temps de sommeil nocturne. Plus l'enfant dort pendant la journée, moins il dort la nuit. Une sieste de 2 à 2 heures 30 maximum est alors recommandée.
  • Jusqu'à 4 ans, la sieste est un besoin physiologique.
  • De 4 à 6 ans, certains en ont besoin, d'autres pas. Proposez-la avec conviction, mais ne l'imposez pas. Dans tous les cas, la durée de la sieste dépend du besoin de récupération. L'idéal est de laisser l'enfant se réveiller tout seul ou de l'aider par des bruits ambiants légers.
  • A partir de 6 ans, les enfants ont plus besoin de temps libre actif que de sieste.

Si un enfant de plus de 6 ans recommence à faire la sieste tous les jours, ce n'est pas normal. Il faut alors s'assurer que son temps de sommeil est suffisant et de qualité pour qu'il puisse récupérer de sa fatigue journalière.

          

Organisation de la sieste

Pendant la journée d’accueil, j’offre aux enfants la possibilité de profiter d’un sommeil réparateur de par :

  • sa qualité : Je fais en sorte de ne pas les réveiller en plein milieu de cycle. Leurs chambres individuelles sont isolées phoniquement, ils ne risquent donc pas de se réveiller les uns les autres.
  • sa quantité : Dans la mesure du possible, je les laisse dormir autant qu’ils en ont besoin. Selon les horaires des parents, j’avance l’heure du coucher des enfants pour que leur sieste soit achevée avant l’arrivée de leurs parents.
Les chambres

     Pour la sieste, chaque enfant dispose de sa propre chambre, qu'il conserve dans la mesure du possible, tout au long de son accueil.

 

Je couche un enfant dans la chambre libre de notre fille ainée (au Sud-ouest), un deuxième enfant, dans la chambre voisine, qui appartenait à notre fille cadette [Voir photo ci-contre] et un troisième enfant dans la chambre (au Nord-ouest) près de l’entrée, spécialement aménagée pour lui.

     Ainsi, si les uns ou les autres font du bruit, ils ne risquent pas de réveiller leurs camarades de sieste.

 

Pendant leurs siestes, l’après-midi et même le matin, les enfants bénéficient réellement du calme de leurs chambres car celles-ci sont séparées du "coin jour" par une double porte.

     Toute la famille peut ainsi continuer à vivre normalement sans craindre de réveiller les enfants.

              Les baby-phones me préviennent de leur réveil. Ce qui ne me dispense pas d’aller « jeter un coup d’œil » sur les enfants de temps en temps quand j’estime que c’est « trop calme »…

Voir aussi  

Quelques critères pour qu'il dorme bien

La température idéale

       La température idéale de la chambre où dort votre enfant est de 19°C. Le respect de cette température lui permet de ne pas avoir trop chaud et ainsi de ne pas se déshydrater en transpirant.

Un thermomètre dans la chambre où dort votre bébé me permet d’être attentive à la température ambiante. J'aère également cette pièce chaque jour.

Lit de voyage Dream'n Care d'HAUCK

  

 Le lit

       Entre 0 et 3 mois, je privilégie le lit de voyage Dream'n Care d'HAUCK aux dimensions d'un berceau plus adapté à la taille de votre bébé et plus rassurant pour lui par un entourage de proximité. Il représente davantage un petit cocon douillet.

"Lit-berceau" à barreaux

 

Vers 4 mois, comme le "berceau" commence à devenir trop étroit. Il est temps de passer au lit à barreaux mais toujours, version berceau car ses pieds arrondis permettent de bercer bébé en douceur.

 

Lits gigognes à barreaux



Et enfin, à partir de 6 mois, votre enfant dormira dans un lit à barreaux en bois pliant.

 

La literie

       La literie est parfaitement adaptée aux dimensions des lits pour des questions de confort et surtout de sécurité. La tête de bébé risquerait de glisser dans le trou et de se retrouver coincée.

Je préfère les matelas traités contre les acariens que je protège par une alèse imperméable. Il existe également des matelas à deux faces, été et hiver. Vous trouverez également des matelas « bio » en fibres naturelles (bambou, noix de coco) qui sont hypoallergéniques.


Je prends bien garde à ne pas remplir le lit de bébé de peluches afin de lui laisser de l’espace et pour une raison de sécurité. Je lui laisse néanmoins son doudou personnel pour dormir.

Le doudou

Le doudou

       Le doudou est l’allié par excellence du sommeil de votre enfant. Il est souvent choisi par votre enfant vers l’âge de 8 mois durant la période de l’angoisse de séparation. Votre enfant prend conscience qu’il est un être indépendant de vous et il lui faut par conséquent affronter la séparation lorsque vous n’êtes pas avec lui.

Le doudou est un moyen d’affronter cette séparation et l’angoisse résultante. Il sert d’objet transitionnel. Laissez à votre enfant la liberté de choisir son doudou car c’est à lui de l’investir comme un objet rassurant. La seule précaution est que cet objet ne soit pas dangereux. Les doudous les plus courants sont des peluches ou des carrés de tissus.

 Le linge de lit

       Avant 1 an, je ne mets ni oreillers, ni couettes, ni couvertures qui peuvent être dangereuses pour votre bébé et notamment être responsables de la mort subite du nourrisson. Je préfère alors la turbulette appelée encore gigoteuse. Il en existe à manches amovibles pour servir à toutes saisons. L’été, il est préférable de découvrir votre enfant s’il fait très chaud.

Côté lit, j'ai proscrit le tour de lit pour éviter tout risque d'étouffement.
 

Comment coucher bébé

La sécurité

      Il est impératif de coucher les bébés sur le dos car les autres positions augmentent le risque de la mort subite du nourrisson. Cette position permet au bébé d’avoir son visage dégagé et ainsi de pouvoir bien respirer.

Pour la même raison, je préfère la gigoteuse à la couverture. Il faut également :

  • Éviter les coussins et les oreillers
  • Éviter de laisser dormir bébé dans un lit d’adulte
  • Éviter les couchages de fortune sur un matelas improvisé contre un meuble
  • Éviter les matelas trop petits

Toutes ces situations ont été déjà rendues responsables de décès de nourrissons par étouffement au cours du sommeil.

 

Le rituel du coucher

     Le rituel du coucher correspond à un temps de préparation pour l’entrée dans le sommeil [un moment court (pas plus de 10 minutes)]. Il s’agit, par des activités et objets, d’aider l’enfant à passer tranquillement de l’état de veille à l’état de sommeil.

Le panneau réversible

C’est l’heure de la petite phrase répétée jour après jour avec les mêmes mots, du doudou réconfortant, du panneau « chut, bébé dort ! » que l’on retourne avant de pousser la porte de la chambre et du petit bisou sur les paupières.

A chacun son style, le principal étant de ne pas modifier ce petit rituel car sa répétition sécurise l’enfant et lui permet de prendre le temps de se séparer de moi en douceur.

L'entretien de la literie

     Tous les 8 jours, en fin de semaine et en dehors des horaires d’accueil des enfants, je lessive les draps, les draps housses, les édredons, les gigoteuses et les doudous. Je lave et désinfecte les lits des bébés.

La musique

     On peut utiliser la musique pour endormir bébé à condition qu’elle soit douce de type berceuse. C'est une option que possèdent mes baby-phones et que je peux contrôler à distance.

Un peu de discernement

     Au moment de l’endormissement les enfants ont leur propre comportement que je dois apprendre à déchiffrer pour coucher l’enfant car, ce stade manqué, il faut attendre le cycle suivant, environ 1h30. Certains enfants se frottent les yeux, baillent, cherchent un appui, d’autres pleurent… Parfois, l’enfant s’endort sur place. Dans ce cas, il faut attendre le début de la période de sommeil lent pour le transporter dans son lit (20 minutes après l’endormissement).

Petites fatigues...

Le canapé-lit convertible
Cliquer sur la photo

      

Il arrive le lundi, par exemple après un week-end particulièrement bien rempli, que certains enfants soient sujets à des petits "coups de fatigue" dans la journée.

 

Ils n'ont pas la vitalité suffisante pour participer à toutes les activités mais refusent de s'endormir pour ne pas risquer de "perdre" quoi que ce soit d'intéressant.

 

Le Matelas velours
Cliquer sur la photo

J'offre alors aux plus grands, la possibilité de s'allonger sur le canapé-lit convertible dans la salle de jeux en écoutant des berceuses qui les apaisent. Ils rechargent ainsi leurs accus.

 

Ils peuvent aussi se reposer sur un matelas à leur taille, recouvert d'une housse douillette en velours à l'intérieur même du parc XXL.