Un jour (Le bossu de Notre-Dame)


À l'abri des fenêtres et des parapets de pierre
Je regarde vivre les gens d'en bas
Chaque jour j'envie leurs vies, moi qui vis solitaire
Mais leur histoire je ne la connais pas
J'apprends leurs chansons, leurs rires, leurs visages
Moi je les vois mais eux ne me voient pas
Je voudrais tour à tour rencontrer ces personnages
Rien qu'un seul jour
Au pied des tours

Tout en bas
Vivre au grand soleil
Sans regarder le ciel
Une seule fois
Partager leurs joies
Je crois qu'ils n'entendent pas la voix
De mon cœur
Qui se meurt
Quand je vois les gens d'en bas

En bas, j'entends les tisserands,
les meuniers et leurs femmes
Leur bonheur insouciant me brûle et m'enflamme
Leurs cris qui résonnent jusqu'au chœur de Notre-Dame
Font saigner les larmes au cœur de mon âme
Si j'avais cette vie
Je vivrais à la folie

En bas
Sur les bords de Seine
Je goûterais la joie
Des gens qui se promènent
Si pour un jour
Un seul jour
Je quittais ma tour
Ce serait merveilleux
D'être heureux
À mon tour
Faire un tour
Alentour
De ma tour
Rien qu'un jour
Un jour
En bas